Home Actualités ​LES RÉPONSES AU DÉFI DU CORONA N’ONT POINT CHANGÉ

​LES RÉPONSES AU DÉFI DU CORONA N’ONT POINT CHANGÉ

0
0

Prévoyants courageux, vigilants  solidaires et unis, le peuple de Mauritanie et son État l’ont été et le seront davantage face à la pandémie du Corona.

Prévoyants et vigilants, nous l’avons été en fermant nos frontières, il y a trois mois et avant la contamination du premier résident mauritanien et ce, malgré notre grande dépendance économique et même de notre  manque d’autosuffisance alimentaire.

L’état désastreux d’une économie de survie interne, dévastée, de surendettement externe excessif et des finances publiques déséquilibrées et délabrées, légué par une poignée d’hommes et de femmes rapaces, n’a pas dissuadé les Nouvelles Autorités nationales et les professionnels de fermer boutiques et marchés, pour éviter toute prise de risque de contamination, de maladie ou de décès à tous et à chacun de nous.

Grâce à la bonté d’Allah et aux dispositifs mis en œuvre par un Gouvernement et un Président de la République ‘’tout-nouveaux’’, alors qu’ils se débattaient encore contre vents, marées et montagnes de problèmes laissés par leurs  prédécesseurs, -avec comme cerise sur le gâteau: une scène politique et un champ social et sociétal minés -; le pays a été, grâce ces mesures gouvernementales,  hermétique devant le virus, s’est prémuni et s’est retrouvé, par conséquent,  sans aucun malade. 

Face à l’ampleur des problèmes hérités et au nouveau défi qui menace l’humanité et ses économies, sans distinction, notre  État était démuni et sans ressources. En effet, à la date de de clôture du bilan de liquidation azizien et du bilan d’ouverture Ghazouanien, il n’y avait de financier que des dettes, l’Etat était sans moyens hérités, sans réserves ni provisions constituées (par les sortants/entrants qui ne veulent pas quitter le cimetière d’entreprises nationales et privées qui aura été leur plus grande «réalisation») et sans administration disciplinée et éduquée dans  l’abnégation au service du citoyen.

Cet exploit a été réalisé par le peuple et le gouvernement mauritaniens, au moment où les Grands pays et les Superpuissances étaient impuissantes et paniqués devant l’invisible, à l’œil nu, le nouveau venu, le virus du Corona 19!!!

On enterrait, dans le Pays numéro 1 du populiste numéro one,  Trump, les morts par milliers, avant de les identifier et sans donner la possibilité aux leurs de les enterrer.

L’exploit mauritanien n’est pas le fruit du hasard. Les prières et les lectures  systématiques de Coran dans nos mosquées qui emplissaient l’espace séparant notre terre et notre ciel nous ont servi de couverture et de protection sanitaires divines. Il faut savoir dire et répéter, sans compter,  Alhamdoulillah.

Notre peuple à cent pour cent musulman, a fait preuve de courage et de solidarité islamiques. Grâce à leur courage et à leur capacité d’abstinence, les moins nantis ont accepté un double jeûne: le carême du Ramadane et le confinement.

« Le reliquat » de personnes honnêtes et d’hommes d’affaires disposant de soldes financiers qui ont survécu à la destruction de la décennie miteuse d’expropriations des biens publics et privés, la décennie des transferts à  l’Etranger, des ressources financières du pays et des produits de la  liquidation de ses ressources naturelles, ont oublié leurs conditions financières propres difficiles, la générosité ancestrale mauritanienne s’étant réveillée, en eux , dominant leurs nobles âmes, ont, alors, inondé d’argent le Fonds de solidarité nationale, à la création duquel a appelé notre Président de la République, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed.

A côté de Alhamdoulillah, il faut savoir aussi dire aux fils de la Patrie, en pareilles circonstances, dirigeants et citoyens, des milliards de mercis pour chaque idée salvatrice naissante et pour chaque sacrifice nouvellement  consenti.

Il n’a échappé à personne que, pendant cette guerre sans merci, couronnée par ce parcours triomphal des mauritaniens courageux, solidaires et unis  contre le Corona, certains autres virus, cette fois humains, se sont acharnés pour semer zizanie et confusion, afin que nous relâchions de vigilance et de fermeté face à l’autre virus, certes d’une autre espèce, mais bien apparenté à eux, par ses conséquences attendues et désirées: faire distraire et même faire oublier, les populations, les dirigeants et les commissions d’enquêtes,  en mettant en relief  de faux problèmes, et faire oublier l’essentiel, dans cette phase qui ne peut être que la lutte contre le Corona et la récupération de ‘’l’épargne’’ forcée et volée du pays, cachée à l’étranger et spoliée, au grand jour, à l’intérieur du pays, sur terre, mer,en brousse et dans les  souterrains et grattes ciel des villes.

Ils ont mené une campagne d’intoxication et de mystification, dans lesquelles ils ont fait semblant de se souvenir des pauvres qu’ils ont,  »cadavres. »

De mon point de vue, ce discours populiste, mal intentionné, a eu l’effet d’un virus par rapport au dispositif de prévention anti-Corona, introduisant une ‘’souplesse’’ dans le dispositif qui équivaut laxisme et imprudence. 

Les conséquences des concessions faites aux virus, visibles et invisibles, ont alors constitué des failles par lesquelles la pandémie est, finalement, rentrée chez nous.

Aujourd’hui, je sais que le seuil de 100, par jour, et d’un cumul de 1000 ayant été franchis hier, ils auront leurs effets psychologiques sur notre peuple hypersensible et très humain.

Ils risquent d’être davantage instrumentalisés! 

Soyons vigilants et jamais naïfs! Les  réponses au stade préventif sont les réponses idoines au stade curatif, face aux deux catégories virus mieux connues et bien affaiblies.

Pas de panique, donc! 

Les réponses, aujourd’hui, sont celles que vous avez données hier: prévoyance, courage, vigilance, solidarité et combat dans l’union et l’unité! 

Avec la double combinaison des ministères civils et de nos militaires, de nos parlementaires et des nos experts, notre nation croyante, courageuse solidaire, unie, réussira à expulser de son territoire les virus et saura rapatrier les trésors volés et cachés a l’étranger.

Félicitations et bon courage à la République islamique de l’honneur, de la fraternité et de la justice et aux hommes et aux femmes qui défendent le pays et ses valeurs, sans jamais fuire, fuguer ou abandonner le train du combat, en complotant  contre le pays en guerre contre le Corona et pour son relèvement des cendres. 

Le 8 juin 2020