Home Actualités Appel d’un Professeur à ses futurs médecins

Appel d’un Professeur à ses futurs médecins

0
0

Chers Étudiants de la Faculté de médecine,

Je me permets de vous interpeller au sujet de votre grève en cours, alors que je ne suis pas votre professeur. Je ne peux rien vous apprendre. Je ne peux rien vous enseigner. Je ne peux rien vous donner. Même pas la Morale.

Au contraire, j’attends tout de vous. Notre peuple affamé, assoiffé et malade n’attend que la fin de votre formation pour que puissiez  contribuer pleinement à faire diminuer ses souffrances grâce à l’esprit d’abnégation et d’oubli de soi qui est dans l’ADN de tout bon étudiant en médecine , futur médecin, dans votre culture mauritanienne.

Je ne suis pas un briseur de « grève ». Au contraire, j’ai été de nombreuses fois renvoyé pour fait de grève dans ma vie scolaire ou pour refus de corruption dans ma vie professionnelle.

Sans rien savoir sur vos revendications, je les approuve et je vous soutiens de tout mon cœur.

Je sais, à priori, qu’elles sont légitimes, car tout a été conçu, ces dernières années, sans la prise en compte des intérêts et des priorités sociales et humaines : la santé et l’éducation

Vous avez le malheur d’appartenir à ces deux mondes qui n’ont bénéficié que de 3% de l’investissement de la décennie alors que des routes, mal faites, du reste, ont absorbé 30 % de l’investissement.

Vos problèmes ne datent pas de ce mois du déclenchement de la deuxième vague du Covi 19 dans notre pays. Hier 157 nouveaux malades mauritaniens du Covid 19 et 4 décès. La démographie est l’un de nos handicaps, vous le savez, 4 habitants, en moyenne, par km2

Un km2 inhabité depuis hier Combien demain et pendant la pandémie ?

Avez- vous eu, chers étudiants ces nouvelles ? Savez-vous que ce chiffre est supérieur à celui enregistré. par le Mali et par le Sénégal, malgré l’écart démographique entre nos populations?

Savez que dans ces pays voisins et dans d’autres pays lointains, les étudiants en médecine ont rejoint les premières lignes de la guerre contre le covid à côté des médecins et des policiers?

N’êtes-vous pas  l’espoir urgent de tout un peuple malade menacé par le Covi aujourd’hui, lequel vient s’ajouter au chapelet de maladies.

Et vous, les petits fils de Moktar ould Daddah, de Dr Moustapha SIDATT, de Dr Touré, de Ba Bocar Alpha, où êtes-vous en ce moment de guerre contre un virus qui ravage les plus puissants sur terre USA, Europe ?

Que dire de votre RIM?

Êtes-vous dans les hôpitaux aux chevets des malades, ne ressentant point que leur souffrance?

Oui, vous y êtes, j’en suis sûr, c’est le seul endroit fréquentable par vous jusqu’à la victoire !!! Jusqu’à la GLOIRE!!!.

Certains sites vous disent en grève, en confrontation avec notre police nationale J’ai du mal à le croire! Ce serait un éphémère faux pas! Ça peut arriver. Mais c’est à réparer vite, comme tous les petits faux pas!

Votre honneur, le sentiment  de la fraternité,  et le sens la justice envers ceux qui paient les impôts pour financer, même maigrement, vos études, vous interdisent de nous inspirer honte et déception.

Non ! Non ! Non !

Le choix du moment d’une grève a toujours été le premier critère pour décider de la grève.

Conclusion

Vous avez compris. Stop à la grève.

Reprenez la grève, une fois le Covi 19 derrière vos dos.

Reprenez la grève, têtes hautes fiers de vous-mêmes; votre peuple fier de vous.

N’ayons jamais honte de nous-mêmes , car tout le mal vient de là, disait Tolstoy

Grâce à un appel similaire , j’évitai , en 2010  une confrontation ethnique, entre étudiants de l’université de Nouakchott ; j’espère qu’aujourd’hui, vous nous ferez éviter pire: ًle suicide de la noble et généreuse âme  mauritanienne.

Le 7 décembre 2020
Mohamed Ould Mohsmed El Hacen
faardgs@gmail.com
Pr d’université