Catégories
Actualités Articles Bonne Gouvernance Conferences et Interviews Economie Non classifié(e) Nos Etudes Publications Radio Recherches et Stratégies TV

A l’attention de Mr Jean Baptiste Placca

​https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2583874701916471&id=100008818990045

***********************

Merci de placer ce courrier dans la BP de J. B. Placca 

*************************

Si on était l’ Afrique du Sud, Aziz aurait été  incarcéré depuis plus d’une année, le dire à Mr JP Placca, dès son retour de vacances.

N’est ce pas, en effet, analyste ou visionnaire qui le veut.

Il y a moins d’une semaine, Mr Jean Baptiste Placca tenait un discours  sur les ondes de RFI qui transpirait vénération et respect pour les anciens  Chefs d’Etat africains corrompus.

Pour lui,  nous avons tout intérêt à  les exonérer de toute punition prévue  par les lois anti-corruption.

Il aurait pu, pour faire court, emprunter, fût-ce pour une cause contraire, le Slogan de l’Asossiation francaise anti- raciste  << Ne touchez pas à  mon pote.>>

Dans sa démarche démonstrative et pédagogique, il donnait à la Mauritanie, l’exemple dissuasif de  l’ancien Président Jacob Zuma, poursuivi en Afrique du Sud.

Mr J.B. Placca avait dit en substance ceci:
<<Jacob Zuma est poursuivi en Afrique du Sud, mais l’envoyer en prison requerrait beacoup de tacts et de doigté, car il est rare que le besoin de l’exemplarité débouche aussi allègrement sur ce qu’il faut appeler …. une exemplarité punitive et qui pourrait être convoquée à volonté, et à l’occasion ….>>

Aujourd’hui, nous sommes tentés de  demander au Chroniqueur, dès  son retour de vacances, de quels tacts et de quelle doigté il aura fallu aux Juges de l’Afrique sud-africains, pour décider d’infliger, à leur ancien Président sud africain, une peine d’emprisonnement de 15 mois, tout simplement parce qu’il n’avait pas répondu à une convocation de la Justice.

On voit donc que si la Mauritanie avait suivi, par anticipation, l’Afrique du Sud, c’est-à-dire le modèle donné, en exemple, par J.BP,  elle aurait incarcéré Aziz, depuis plus d’une année: le  jour où il refusa de se présenter devant la commission d’enquête parlementaire.

N’est ce pas, non plus,  bon avocat qui le veut! 

Mohamed ould MOHAMED EL HACEN 
Institut 2ires
Le Désert  mauritanien 
Le 29 juin 2021

10 réponses sur « A l’attention de Mr Jean Baptiste Placca »