Catégories
Actualités Articles Bonne Gouvernance Conferences et Interviews Economie Non classifié(e) Nos Etudes Publications Radio Recherches et Stratégies TV

​LA FRANCE SOULAGE NOS FINANCES

La France vient d’ouvrir le bal  de l’allègement des souffrances financières de la Mauritanie engendrées par le surendettement  Azizanien. 

La France a peu colonisé la Mauritanie. Elle a  prélevé peu  de ses ressources naturelles. 

Pendant soixante années de présence administrative, elle a épargné à notre organisation sociale et à notre système de valeurs, les brutalités coloniales. 

La révision des accords de défense, la nationalisation de Miferma, la sortie de la zone franc qui se révèlera prématurée, 30 Années plus tard, ( les faux dollars dans les caveaux  de la BCM et notre ouguiya dépréciée de 300% par rapport au CFA), des choses impossibles à envisager ailleurs, n’ont pas suscité de la part de la « l’ancienne puissance colonisatrice »ni brimades ni vexations. 

La France n’a pas hésité à nous sauver, en mobilisant ses Jaguars, lorsque l’Algérie et le Polisario orientèrent, lâchement, le gros de leurs efforts de guerre contre nous, parce qu’ils nous considéraient le maillon  le plus faible de chaîne. 

Notre “amie” la Chine a fait plus de mal en 10 ans à notre pays et à son économie que notre ‘’colonisateur et

néo-colonisateur réunis, en 115 années, et en connivence totale avec notre Liquidateur! 

Aziz a fait plus de mal à notre Société, à notre unité, à nos valeurs,  en une décennie,   que la France en 60 années. 

Nos  parents et nos grands parents,plus pieux et plus patriotes que nous,  la respectaient pour le sens de justice de ses hommes, un sens  <<générateur de bons hivernages>>, sens duquel les nôtres se  départirent au fur et à mesure  ils s’éloignaient,dans le temps, de l’ère coloniale. 

Chers compatriotes, ouvrez les yeux et regardez ici et maintenant, le présent et le passé récent, sans complexes ni stéréotypes. Une idée fixe sur la France permettra à la Chine et aux bandits du monde occidental de nous avaler, nos yeux rivés sur un passé lointain que nous ignorons…

Certains trouveront mes propos choquants ou pas à la mode, parce que mon patriotisme inaliénable et irrésistible n’empêche pas réalisme, pragmatisme et reconnaissance! 

Ma Mauritanie, je lui tolère son ingratitude avec ses fils, avec moi, mais pas envers les autres!

Mohamed El Hacen 
Fondateur Institut 2ires
Le 29 Juin 2021

Catégories
Actualités Articles Bonne Gouvernance Conferences et Interviews Economie Non classifié(e) Nos Etudes Publications Radio Recherches et Stratégies TV

A l’attention de Mr Jean Baptiste Placca

​https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2583874701916471&id=100008818990045

***********************

Merci de placer ce courrier dans la BP de J. B. Placca 

*************************

Si on était l’ Afrique du Sud, Aziz aurait été  incarcéré depuis plus d’une année, le dire à Mr JP Placca, dès son retour de vacances.

N’est ce pas, en effet, analyste ou visionnaire qui le veut.

Il y a moins d’une semaine, Mr Jean Baptiste Placca tenait un discours  sur les ondes de RFI qui transpirait vénération et respect pour les anciens  Chefs d’Etat africains corrompus.

Pour lui,  nous avons tout intérêt à  les exonérer de toute punition prévue  par les lois anti-corruption.

Il aurait pu, pour faire court, emprunter, fût-ce pour une cause contraire, le Slogan de l’Asossiation francaise anti- raciste  << Ne touchez pas à  mon pote.>>

Dans sa démarche démonstrative et pédagogique, il donnait à la Mauritanie, l’exemple dissuasif de  l’ancien Président Jacob Zuma, poursuivi en Afrique du Sud.

Mr J.B. Placca avait dit en substance ceci:
<<Jacob Zuma est poursuivi en Afrique du Sud, mais l’envoyer en prison requerrait beacoup de tacts et de doigté, car il est rare que le besoin de l’exemplarité débouche aussi allègrement sur ce qu’il faut appeler …. une exemplarité punitive et qui pourrait être convoquée à volonté, et à l’occasion ….>>

Aujourd’hui, nous sommes tentés de  demander au Chroniqueur, dès  son retour de vacances, de quels tacts et de quelle doigté il aura fallu aux Juges de l’Afrique sud-africains, pour décider d’infliger, à leur ancien Président sud africain, une peine d’emprisonnement de 15 mois, tout simplement parce qu’il n’avait pas répondu à une convocation de la Justice.

On voit donc que si la Mauritanie avait suivi, par anticipation, l’Afrique du Sud, c’est-à-dire le modèle donné, en exemple, par J.BP,  elle aurait incarcéré Aziz, depuis plus d’une année: le  jour où il refusa de se présenter devant la commission d’enquête parlementaire.

N’est ce pas, non plus,  bon avocat qui le veut! 

Mohamed ould MOHAMED EL HACEN 
Institut 2ires
Le Désert  mauritanien 
Le 29 juin 2021

Catégories
Actualités Articles Bonne Gouvernance Conferences et Interviews Economie Non classifié(e) Nos Etudes Publications Radio Recherches et Stratégies TV

MEDITATION DU JOUR

​https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2583310925306182&id=100008818990045

**********************

Il est arrivé à la presse, aux journaux français d’avoir à leurs manchettes,en première page ou de couverture;  aux radios et TV,  d’avoir à leurs unes,  la photo et le nom  Général de Gaulle, le jour, par exemple,  de la libération de Paris. 

Il leur est arrivé aussi de parler  du Président mauritanien qui a su  forcer le respect et la  sympathie du Général de Gaulle, ce jour, par exemple,  où il nationalisa la Société géante Miferma: Maître Moktar ould Daddah.

Ce fut la Gloire incrustée dans le marbre de l’Histoire, dans les deux cas.

Cette même presse française s’est intéressée  récemment au procès de  Mr Sarkozy, accusé de forfaits, commis par lui lors de son mandat et  qui sont   indignes d’un Président de la République française.

A  des accusations de crimes ou délits plus graves et plus  déshonorants,  commis par son ami Aziz,  lors d’une décennie de « l’Azizanie » en Mauritanie et des accidents et « hors sujets »historiques,  les mêmes médias    français pourraient bien  consacrer quelques  lignes.

Mais le traitement de ce fait divers,  en France, par un ou deux journaux,  ne doit  pas être présenté, en Mauritanie, comme un soutien de la France à  Aziz ni comme une immixtion de l’Etat français dans les affaires de la Justice mauritanienne! 

Il y a, en définitive, des actes, des  paroles et  des écrits historiques  qui glorifient  les Grands Hommes et leurs pays,  mais il y en d’autres , par contre,  qui déshonorent les institutions et les fonctions et laissent à jamais  des tâches  rouges et indélébiles  dans la vie d’autres hommes.

Qu’Allah,  que Dieu nous préserve, en France et en Mauritanie.

Dans tous les cas, notez que la France n’ est pas J.P Pecca et Aziz n’est pas  Moktar ould Daddah, paix à  son âme! 

Signé le 27/6/2021
Mohamed Ould Mohamed El Hacen 
Institut 2ires

Catégories
Actualités Articles Bonne Gouvernance Conferences et Interviews Economie Non classifié(e) Nos Etudes Publications Radio Recherches et Stratégies TV

​Protestations contre les contrevérités notoires et les injures injustifiées de Mr Jean Baptiste Placca

​A l’Attention de Mr le Directeur Général de Radio France Internationale -RFI –

Avec mes compliments, je vous envoie, ci- joints, 5 vocaux pour protester contre les contrevérités notoires et les injures injustifiées de Mr Jean Baptiste  Placca, dans sa chronique sur l’affaire de Mr Mohamed Ould Abdel Aziz.

AUD-20210627-WA0000.opus

AUD-20210627-WA0001.opus

AUD-20210627-WA0002.opus

AUD-20210627-WA0003.opus

AUD-20210627-WA0004.opus

Nous vous demandons  de diligenter une enquête, pour déterminer les mobiles inexplicables, en Mauritanie, de ses  propos, thèses et allégations. 

Merci.

Mohamed HACEN
Président- fondateur de 
L’Institut 2ires et du Cabinet 
Franco- Afro- Arabe -FAAR- 
Le 27 Juin 2021